Article publié dans "L'avenir"


 

Tout grand succès pour l’opération «Wallonie, Week-end bienvenue» dans la commune de Meix-devant-Virton. D’autant qu’un généreux soleil a incité le public à se déplacer d’une porte ouverte à l’autre.

 

Un parcours allant de l’enluminure au cheval de trait, de l’aquarelle et l’acrylique aux gîtes et panneaux solaires, de la charcuterie locale aux vins de fruits et à la boulangerie-pâtisserie, de l’Épi Lorrain et de coopérative à la création de jardin. Bref, le public s’est déplacé entre Gérouville, Meix et Sommethonne.

 

Cela dit, du côté de Robelmont, l’opération a eu pour effet de révéler l’existence d’un village d’artistes dans la commune. Pas moins de neuf créatifs, neuf artistes, y ont ouvert leur porte ou se sont rassemblés dans l’ancienne école. Tels les peintres Jean-Pierre Evrard mariant crayon et pinceaux, Inge Borg jouant sur la poésie de l’arabesque en toile de fond, Poussette s’exprimant par la couleur saturée de ses nus ou encore Steve Heggen et la légèreté de son pinceau d’aquarelliste et le bédéiste-illustrateur Maxime Georges-Jacques. Et à côté de ses joueurs de crayon et pinceaux, les deux photographes Samuel Colle et Dominique Delbecq, le sculpteur de métal Mario Massoli et la céramiste Paulette Flamant. Et si une telle concentration de talents donnait des idées à l’échevin de la Culture?